Principes

Un lampemètre est un instrument mesure destiné à tester des tubes électroniques à vide. On peut diviser ces instruments en deux groupes :
Les modèles basiques qui permettent de classer un tube bon/mauvais avec un nuancier de 0 à 100%. Un appareil de ce type est présenté sur le page lampemètre Eurelec.
Les modèles évolués qui permettent de tester en statique et en dynamique les caractéristiques fixées par le fabriquant du tube dans les conditions.

Les modèles basiques

  • Test de la continuité du filament.
  • détection de court-circuit entre filaments, cathode, grilles, et/ou anode.
  • Mesure du pouvoir émissif de la cathode. Ici, on repère les tubes pompés. Souvent le tube est testé comme une diode et c’est le courant moyen redressé qui permet de déterminer son pouvoir émissif. Le constructeur du lampemètre donne des tables de résultats qu’il a établi expérimentalement.

Les modèles évolués

Sur ces modèles plus évolués, l’opérateur se place dans les conditions statiques fixées par le fabriquant du tube. Il fixe les valeurs nominales de tension de grille G1, de grille G2 (et plus), d’anode, puis vérifie que le courant d’anode est celui annoncé à 20% près.
triode fig.1 triode
Les caractéristiques dynamiques d’un tube s’évaluent à l’aide 3 paramètres :
la transconductance ou pente (gm), l’amplification µ et la résistance de plaque Rp.
La transconductance ou pente donne la variation de courant plage ΔIp provoquée par une variation de tension de grille ΔVG1 pour une tension plaque constante. La résistance de plaque Rp est une résistance interne dynamique donnée la relation plus bas. L’amplification µ est évaluée à courant de plaque constant. Sur les tubes à pente variable (certaines pentodes par exemple), ce coefficient d’amplification varie fortement avec la tension de polarisation VG1. Cette propriété est utilisée avec bonheur dans le contrôle automatique de gain des TSF en rendant le volume sonore indépendant de l’intensité de la porteuse HF.
 
 
  • la pente ou transconductance s'exprime en mA/V ou micromhos ou µSiemens
  • le coefficient d'amplification µ = est sans unité